MEUDON (92)

ECOLE MATERNELLE

CENTRE DE LOISIRS

LUDOTHEQUE

maitrise d'ouvrage

ville de Meudon

 

maitrise d'oeuvre

agence MUZ, architecte mandataire

agence NORMIER + POSTEC architectes DLPG

PANORAMA PAYSAGE, paysagiste
OREGON : BET stucture

AMOES : BET fluides + HQE

BARRE : économiste
ALTIA : acoustique
NOVOREST : cuisiniste

Superficie

3 150 m²

Montant des travaux

7 M HT

PROGRAMME

construction d’uné école maternelle 8 classes

un centre de loisirs
un espace restauration et une ludothèque

Calendrier

livraison 2020

L’éco-quartier de la Pointe de Trivaux a pour objectif de prolonger les qualités historiques et la cohérence du quartier conçu par F.Pouillon. En tant que premier équipement public qui sera construit, le projet doit préfigurer la future identité de ce territoire situé en frange Sud de Meudon-la-Forêt. Idéalement positionné, il est à l’articulation entre cette dernière et Villacoublay. C’est pourquoi le projet est scindé en deux bâtiments qui, tout en affirmant une dualité urbaine et programmatique, se font écho par leur volumétrie et leurs fonctionnalités complémentaires.

 

Le programme d’école et d’ALSH trouve naturellement sa place le long de la rue Paul Demange dans un bâtiment en équerre qui se retourne vers la sente piétonne. A l’opposé, un autre bâtiment abrite le programme de ludothèque et marque l’angle avec l’avenue Villacoublay. Son entrée est signalée par un parvis au traitement urbain qui s’intègre dans la façade urbaine de l’avenue. L’entre-deux créé entre les deux bâtiments offre une autre possibilité d’entrer dans la ludothèque depuis la venelle, par un parcours plus intime en lien avec l’école et le quartier d’habitations. 


Cette double figure de bâtiments en équerre qui se répondent est traitée sur ses façades extérieures par un parement minéral en pierre blanche dont les encoches en creux en bardage bois portent la signalétique d’entrée. Contrastant avec ces parois monolithiques, un cœur d’îlot préservé développe la figure de la clairière au sens propre - en tant que respiration au centre d’une forêt-jardin – comme au figuré – par des façades habillées de bois. Ces dernières déclinent de multiples modénatures en douglas : panneaux de bardage, brise-soleils verticaux, résille de persiennes fines, sous-face de charpente, casquette extérieure en porte à faux, menuiseries bois, mobilier et jeux extérieurs.