EXTERIEUREFINALEpetite
EXTERIEUREFINALEpetite

INTERIEUREFINALE4
INTERIEUREFINALE4

antony_rendu facade nord
antony_rendu facade nord

EXTERIEUREFINALEpetite
EXTERIEUREFINALEpetite

1/6

ANTONY (92)

SALLE DES FETES

maitrise d'ouvrage

ville de Antony

 

maitrise d'oeuvre

agence NORMIER + POSTEC architectes DLPG
SERO : BET tout corps d'état

Superficie

750 m²

Montant des travaux

1,875 M HT

PROGRAMME

construction d'une salle polyvalente et aménagements extérieurs

Le futur équipement est situé au nord du square du Mont Blanc dans le quartier du Noyer Doré et constitue un cadre boisé exceptionnel, une poche verte aux limites ouvertes, au cœur d’un ensemble urbain essentiellement composé de logement collectif. La perméabilité de cet espace public participe aux qualités du quartier en pleine restructuration. Le projet s’insère au centre de la parcelle : sa volumétrie compacte se glisse entre les arbres, afin de ménager les plus remarquables.

Travaillé comme une immense cabane urbaine, le futur équipement est posé sur le jardin, sorte de nappe végétale dont les plis dessinent des limites naturelles entre la parcelle du bâtiment et le square. Les limites du site sont en effet  travaillées en modelant le dénivelé du terrain afin de préserver une étroite relation entre le bâtiment et le square.

L’architecture du projet, volontairement monolithique, est habillée d’un bardage ajouré constitué de larges lames de bois perpendiculaires. Le rythme du claire-voie se dilate vers le Sud pour former une longue terrasse qui offre un cadrage panoramique sur le jardin. Une rampe colorée traverse le bâtiment. Son dessin en équerre définit un parvis en mouvement en même temps qu’une entrée en creux dans le nouvel équipement. A la fois fil conducteur et signalétique, cette bande colorée sert à la fois de hall, de foyer, de lieu de distribution des différents espaces et se termine par un patio planté de bambous. Métaphore d’une végétation qui s’invite dans le nouvel équipement, ce ruban vert déploie sièges-galets et lumières-comètes qui créent une composition poétique au cœur du projet.

Cabane urbaine le jour, la maison du Mont Blanc est un lieu festif le soir. Ses façades en lames de bois s’éclairent alors d’une lumière colorée pour former une immense lanterne au milieu du parc.