SEINE ST DENIS (93)

TIERS-LIEU

ECONOMIE CIRCULAIRE

PROGRAMME

création d'un tiers-lieu autour de l'économie circulaire : café associatif, restauration, épicerie sociale, ressourcerie, résidence entreprenariale, fablab, formation...

Calendrier

études en cours

PARTENAIRES

Un laboratoire local qui s’invente à chaque étape.

Forts d’une expérience de tiers-lieu à Saint-Ouen comme occupation résiliente d’une place préemptée par le trafic de drogue, nous sommes convaincus de la pertinence de ce type d’initiative citoyenne sur le département de la Seine-Saint-Denis, particulièrement touché par le chômage et les inégalités sociales. L’idée est de développer un tiers-lieu innovant autour de l’emploi et de l’économie circulaire qui puisse être un catalyseur d’activités et de rencontres en même temps qu’un lieu de sensibilisation à la responsabilité sociale et environnementale.

 

Cette initiative rencontre l’adhésion d’Est Ensemble qui souhaite proposer une alternative aux maisons de l’emploi et faire émerger un tiers-lieu sur son territoire qui permette d’offrir une pluralité d’usages et de services innovants en même temps qu’un cadre propice à l’intelligence collective. L’étude de faisabilité menée actuellement par le Collectif Hop Hop Hop est l’occasion de rencontrer les acteurs-clés et de mettre en place des processus itératifs de co-construction du projet grâce à différents dispositifs d’intelligence collective (ateliers de projets multi-acteurs, visites de terrain, micro-résidences in situ, marches commentées,) qui permettent d’impliquer les acteurs autrement, y compris les services et les élus d’Est Ensemble.

 

Un lieu catalyseur des initiatives citoyennes

Nous nous attachons à travailler une légitimité et un ancrage local pour permettre une réelle mixité sociale et générationnelle, une accessibilité à tous et une appropriation par les habitants et les acteurs de terrain (structures citoyennes, associatives, sociales et culturelles).

 

Ce nouveau lieu de partage, de solidarité et de créativité doit également favoriser l’émergence et le déploiement d’initiatives citoyennes et de services de proximité : restauration locale du type café associatif, ateliers DIY, fablab, repair café, bibliothèque, ludothèque, garderie éphémère pour les parents en atelier ou en formation. C’est aussi une opportunité pour créer un vrai réseau d’échanges, de services, d’entraide et de coopération : accorderie, accès aux droits, aide administrative, écrivain public, cours d’alphabétisation et formations linguistiques, office de tourisme alternatif avec des découvertes du territoire atypiques….

 

Un lieu fédérateur autour de l’économie circulaire

Le futur tiers-lieu s’inscrit dans une dynamique de transition écologique en prônant les valeurs du développement durable : gouvernance inclusive, cohésion sociale, résilience, espaces écoresponsables, modèle économique contributif… et surtout une revalorisation des filières du réemploi et du recyclage des matériaux dans le BTP (ressourcerie/design, réemploi/architecture). Pour répondre au manque de main d’œuvre qualifiée, différents programmes de formation aux métiers biosourcés, à l’artisanat et au réemploi sur le terrain sont à imaginer. L’idée est de faire collaborer organismes de formation, entreprises, acteurs de l’ESS et lieux d’enseignement et d’apprentissage pour élaborer de nouvelles formations plus accessibles aux personnes éloignées de l’emploi. En lien avec des chantiers hors les murs, le tiers-lieu pourrait être un lieu ressource, voire même un campus de métiers verts du bâtiment ou une école du réemploi, afin de créer une véritable émulation autour de l’économie circulaire avec des modules d’apprentissage, des séances de prototypage et de partage de savoir-faire, des rencontres et des visites de chantier.