1 escalier
1 escalier

4 escalier 2
4 escalier 2

5 danseur
5 danseur

1 escalier
1 escalier

1/10

Abbaye de Maubuisson (95)

ESCALIER EPHEMERE

maitrise d'ouvrage

Conseil Général du Val d'Oise

scénographie

agence NORMIER + POSTEC architectes 

CHOREgraphie

compagnie Keusemann-Fleury
 

L’exposition-parcours "Chacun cherche un coin qu’il aime bien" emprunte son titre à un poème d’enfants impliqués dans un travail de découverte de l’abbaye de Maubuisson à travers la danse contemporaine. La scénographie de cette exposition participative propose de prolonger cette expérience par des installations réparties sur l’ensemble du site, multipliant points de vue et perspectives, afin que le visiteur découvre un monument historique en faisant appel à ses sens afin de le rendre palpable, vivant, ouvert à l’imagination. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...tous ces dispositifs inventés avec les enfants et les chorégraphes, invitent le visiteur à explorer autrement l’abbaye, en créant les conditions d'une rencontre, d'un choc émotionnel.

 

Pièce phare de l’exposition, un escalier dont l’installation ne devait durer initialement que quelques mois, réinterprète l’image de l’éphémère (la libellule). Une structure triangulaire cintrée en déséquilibre, ancrée en trois points, renforce l’impression de légèreté face à l’imposante façade austère de l’abbaye. Les jeux de transparence des plaques de métal perforé formant les garde-corps, le prolongement des mains courantes en antennes, l’étirement d’un tapis métallique de l’intérieur de l’abbaye vers la pelouse extérieure comme trait d’union sur les marches en caillebotis, sont autant de détails qui affirment cet escalier comme une œuvre - sculpture.

 

Des girouettes sur les pelouses réalisées à partir des dessins d’enfants, des colonnes qui se mettent à tourner, le sol en faïence des salles cisterciennes qui se met à danser, enregistrements sonores et portraits d’enfants dans l’ancienne grange à dîme...